Gods and Men ● Israel
     
Gods and Men ● Israel
A la croisée des mondes, Israël ne laisse pas indifférent. Par son histoire, et son actualité, le pays se distingue et invite a tous les fantasmes.
Que l’on soit juif, musulman ou chrétien, on viendra y chercher des éléments tangibles, l’héritage des siècles passés. Si l’on est athée, on y trouvera à coup sûr une dose de mysticisme.
Des plages à l’ambiance californienne de Tel-Aviv, à la pieuse Jérusalem, une virée étourdissante parmi les hommes...au pays des Dieux.
Jérusalem. Le Mur des Lamentations réunit autour des prières des Juifs de tous horizons.

Tel-Aviv. Sur le front de mer, les mondes se mélangent. Les familles cotoient des personnages interlopes, clochards ou prostitué(e)s...

Jérusalem, Mur des Lamentations. Les femmes sont dirigées vers un espacé dédié, et restreint, pour prier. Les hommes occupent la majeure partie de la place. Pour les enfants, il y a exception, le filles peuvent accompagner leurs pères.

Jérusalem.

Tel-Aviv. Un vétéran de l'armée mendie à l'entrée d'un marché.

Tel-Aviv.

Jerusalem. Les différentes communautés de la ville se frôlent dans les ruelles, sans forcément se mélanger.

Tel-Aviv.

Tel-Aviv. La mode est au bronzage extrême, et donne un faux-air de Côte d'Azur...

Jérusalem. Plus de 900 000 habitants vivent à Jérusalem. Dans la vieille ville, les nombreuses écoles des différentes communautés profitent du peu d'espace encore disponible.

Jérusalem. Les interstices du Mur des Lamentations recueillent les mots des croyants venus prier avec ferveur. Deux fois par an, le lieu est nettoyé de tous les mots déposés, qui sont enterrés sur le mont des Oliviers.

Kalia, Mer Morte. Les bains de boue offrent un moment de détente de d'évasion pour les habitants de la région.

Jérusalem. L'Eglise du Saint-Sépulcre est un haut lieu de pélerinage pour les chrétiens. Là encore,on revient aux communautés. L'église est partagée entre plusieurs groupes : Arméniens, Ethiopiens, Catholiques, Grecs ou Syriaques...chacun est en charge de son propre secteur.

Kalia, Mer Morte. Des babouchkas russes à la plage...

Jérusalem, Eglise du Saint-Sépulcre. La ferveur (parfois excessive) de certains, dénote face à la simplicité des autres.

Jérusalem.

Jérusalem. Un prêtre arménien et son encensoir.

Jérusalem. Le ‟syndrome de Jérusalem‟ est un trouble psychique connu, et palpable pour toute personne qui visite la ville. Certains sont tellement perturbés par la ville et son histoire, qu'ils sombrent dans des délires mystiques, ou se prennent pour un personnage historique religieux. Plusieurs dizaines de personnes sont traitées chaque année par les hôpitaux de la ville.

Jérusalem. Des clochards célestes peuplent les rues, la nuit tombée. Entre illuminés et mendiants, la ville prend une tournure inattendue.

Jérusalem. Mur des Lamentations.

Jerusalem. Mur des Lamentations.

Jerusalem. La procession de la Via Dolorosa doit faire avec les nombreux checkpoints qui jalonnent la ville.

Tel-Aviv.

Jérusalem, Mur des Lamentations.

Jérusalem, Mur des Lamentations.

Jérusalem. La foi par-delà le dénuement.

Jérusalem, Eglise du Saint-Sépulcre.

Jérusalem. Chaque vendredi, une procession chrétienne traverse la ville, suivant la Via Dolorosa, le chemin traditionnellement emprunté par Jésus avant sa crucifixion

Jérusalem, Mur des Lamentations. Devant le Mur, la vaste place est emplie d'enfants. Il constitue un terrain de jeu protégé et irréel pour les chants et danses traditionnels.

Top